​​


KEJ

OUTSIDER-ART

Les peintures de Kej sont métissées, en ce qu’elles mêlent le rythme et la couleur d’Afrique à l’intellectualisme européen. Proche de l’art brut dans la spontanéité de son expression, Kej décrit, sans complaisance, les rapports de domination et de soumission qui irriguent notre société. Son regard sur les petites humiliations au quotidien est décapant, incisif, mais toujours distancié pour éviter de sombrer dans un pathos larmoyant. Ses œuvres ont ainsi la froide objectivité d’un constat de médecin légiste. À l’opposé, ses couleurs, traitées en aplats, sont d’une rare liberté, puissante et sauvage, avec l’arbitraire que l’on retrouve dans les dessins d’enfants. 
Nous sommes ici dans le registre d’un art populaire, résolument altruiste, à l’exact opposé des considérations futiles et égoïstes qui minent et discréditent le pan le plus médiatisé de la création contemporaine.
                           
Louis Doucet (Art critic Mac Paris 2015)